Modern Agile – Partie 6 – Conclusion et comparaison avec le Manifeste Agile

Le Modern Agile se présente comme une version évoluée du Manifeste Agile. Il se veut également plus général et adaptable dans plus d’environnements. Joshua Kerievsk donne par exemple l’exemple d’un chef cuisinier gastronomique. L’état d’esprit et l’intention sont donc similaires. Les quatre valeurs du Manifeste Agile ont laissé place à quatre principes plus modernes dans le Modern Agile, comme le montre le schéma ci-dessous :

Le Modern Agile se présente donc comme une alternative au Manifeste Agile pour faire comprendre la même chose avec une vision plus moderne, plus centrée sur le sens que sur des règles à suivre. Ainsi, Joshua Kerievsk espère qu’il y aura moins d’incompréhension, pour éviter ou du moins réduire le « Fake Agile ». Est-ce efficace ? L’avenir nous le dira, en tout cas je l’espère.

Personnellement, j’ai passé pas mal de temps à fouiller sur le site officiel, à lire et regarder des contenus pour m’assurer de la bonne compréhension avant d’écrire ces articles. En effet, même si le Modern Agile date de 2016, il est peu connu et utilisé en France. Le site officiel n’est qu’en anglais. On y trouve que la traduction des titres des 4 principes. Les puristes remarqueront que je n’ai pas repris exactement la traduction française du site officiel. C’est un parti pris. Comme dit Joshua Kerievsk lui-même « Awesome, as a word, doesn’t even translate well into other languages. We are okay with that and accept the nearest definition in other languages. » J’espère avoir retranscrit au mieux.

Pour les non agilistes, je trouve le Modern Agile plus difficile d’accès que le Manifeste Agile, car il met l’accent sur un état d’esprit, une vision à avoir. Nous avons tous notre propre vision du monde et ce n’est pas toujours évident de comprendre une autre vision, même si cette vision fait l’unanimité. Le Manifeste Agile, avec ses douze principes sous-jacents, avait l’avantage de proposer plus de concret, quelques règles à suivre pour commencer, ce qui pouvait en rassurer certains. Par contre, je trouve que le Modern Agile fait plus sens pour les agilistes déjà convaincus (comme moi même), car il prête plus d’attention à l’humain et met l’accent sur la vision de l’agilité à avoir.

Alors lancez-vous. Un petit conseil avant. Assurez-vous d’avoir au moins un influenceur qui a bien saisi l’état d’esprit, qui y adhère totalement et qui va pouvoir former les autres, pour éviter le « Fake Modern Agile ». Un influenceur n’est pas forcément un coach 😉

Références :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.