Modern Agile – Part 3 – Faire de la sécurité et de la sûreté des prérequis

Un peu de sémantique

Dans sa version originale, le second principe du Modern Agile est « Make Safety a Prerequisite ». En anglais, le mot « safety » peut signifier à la fois « sécurité » et « sûreté ». Dans le Modern Agile, le mot « safety » signifie les deux notions à la fois. C’est pourquoi, je le traduis par « Faire de la sécurité et de la sûreté des prérequis ».

Savez-vous quelle est la différence entre la sécurité et la sûreté? :

  • La sécurité consiste à prévenir contre les actes involontaires, qui peuvent nuire aux personnes ou aux biens sans avoir un but de profit. Ce sont tous les types d’accidents.
  • La sûreté consiste à prévenir contre les actes volontaires, spontanés ou réfléchis ayant pour objectif de nuire ou de porter atteinte aux personnes ou aux biens, dans un but de profit psychique et/ou financier. Ce sont les actes de malveillance, d’incivilité etc.

Description

Ce principe insiste sur l’importance de prendre soin des personnes et des produits créés par l’entreprise, en faisant en sorte qu’ils soient suffisamment en sécurité et en sureté, avant de commencer des tâches potentiellement risquées.

Sécurité et sûreté des personnes

Nous avons vu dans le précédent article que pour devenir « awesome », les gens devront parfois prendre des risques pour atteindre un objectif challengeant. Ceci n’est possible, que s’ils se sentent en sécurité physique et en sûreté psychologique.

Pour la sécurité physique, l’entreprise met à disposition de ses employés, des moyens suffisants pour réduire au maximum les accidents de travail.

Pour la sûreté psychologique des personnes, l’entreprise crée un environnement où les actes de malveillance et d’incivilités sont bannis, et où ses employés se sentent psychologiquement bien. En effet, la peur sévit dans trop d’équipes. Les gens ont peur de faire des changements, ont peur d’exprimer leurs opinions et ont peur de faire des erreurs. Les gens ne craignent pas l’échec, ils ont peur du blâme. Blâmer augmente la négativité et n’aide personne.  Pour arrêter cela, l’entreprise crée une culture qui permet aux gens d’admettre leurs erreurs et d’apprendre ensuite de ces erreurs afin de s’améliorer rapidement, dans un environnement sain.

C’est un sujet qui me tient à coeur. Si ce sujet vous intéresse, vous retrouverez à la fin de cet article, des liens vers mes astuces pour réduire la dette émotionnelle dans les équipes.

Sécurité et sûreté des produits

Si les employés se sentent en sécurité physique et en sûreté psychologique, ils oseront apporter des améliorations sur les produits créés par l’entreprise. Le produit devient plus sûr et plus efficace. Les problèmes résolus amèneront les employés à proposer de nouvelles idées innovantes et à améliorer la qualité de ces produits. Ces produits seront donc mieux protégés face à un acte involontaire (un bug) ou face à un acte volontaire malveillant (hacking suite à une faille de sécurité).

En faisant de la sécurité et de la sûreté un prérequis,  cela ouvre la porte à l’excellence.

Références et liens :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.